Depuis 2005, date à laquelle un simulacre de débat public a conclu au lacement d'un projet de LGV entre Bordeaux et Toulouse, le discours officiel, tant de la classe politique réginale que RFF nous assène des contre-vérités afin de vendre un projet préjudiciable à l'ensemble des citoyens de Midi Pyrénées au profit de quelques uns.

Des personnes à l'ouverture d'espritplus large ont pourtant douté du bien fondé de ce projet et se sont posées des questions simples telles que : a t-on besoin d'une LGV, y a t-il d-autres solutions, un rapport qualité prix a -t-il été effectué, a t-on les moyens de tels projets, qui doit financer, qui paiera les déficits?

Au dela des études effectuées par Réseau Férré de France, qui est en même temps juge et partie dans cette affaire, un petit nombre d'élus appuyé par des associations écologiques et des associations de riverains, ont mandaté un cabine d'expert indépendant afin de répondre à ces questions élémentaires que se seraient posées tout citoyen respectueux de l'argent public.

Voici une synthèse de l'étude réalisée :


alt-tgv1.pdf

alt-tgv-2.pdf



 
Créé avec Créer un site
Créer un site