Jean Paul DAMAGGIO, le seul candidat qui vous fait gagner des millions (et même des milliards).

Le Tarn et Garonne possède enfin un candidat aux législatrives dans la deuxième circonscription du Tarn et Garonne.

C'est le seul candidat qui ouvre le débat sur l'opportunité de la LGV  Bordeaux-Toulouse.

Une étude récente d'un cabinet indépendant conclut que cette LGV est inutile. Le réaménagement de la voie existante est largement suffisant pour couvrir les besoins sur une période d'au moins 30 ans  pour un côut de 2 milliards d'euros au lieu des 8 actuellement estimés et pour un résultat quasi identique.

Ce sont donc bien 6 millards que le candidat espère vous faire économiser, puisque le financement de cette LGV repose essentiellement sur les contribuables locaux.  

Nous, Tarn et Garonnais, refusons d'être pris pour des moutons que l'on va tondre au profit de quelques voyageurs Toulousains, nous refusons de voir détruire plus de 3000 hectares dont la plupart de bonnes terres cultivables pour construire une LGV inutile.
Nous proposons la création d'emplois pour le réaménagement des voies existantes.

Avec les économies réalisées et en période de crise, les citoyens responsables proposent soit la réduction de la dette publique, soit l'emploi de ces milliards en soutenant les entreprises locales, l'agriculture locale, les PME et l'artisanat, la construction et l'entretien de collèges, de maisons de retraites, le financement de la dépendance,...

Au lieu de quoi, les candidats actuels veulent endetter les contribuables locaux pour remplir le carnet de commandes de quelques entreprises proches des milieux politiques.
Ils veulent faire plaisir à leurs homologues de Toulouse en attendant un hypothétique retour d'ascenseur pour un gain de temps dérisoire.
Trois des candidats, qui sentent le vent tourner se prononcent enfin contre la LGV, mais il ne s'agit que d'un retournement de circonstance après avoir soutenu le contraire en son temps.

Les économies proposés par JEAN PAUL DAMAGGIO seront beaucoup plus utiles au Tarn et Garonne que les discours vides de sens de la plupart des candidats qui passent sous silence l'un des projets les plus importants, qui se révèle être une catastrophe socio-économique, environementale, financière.

Refusons de payer pour une LGV dont les Tarn et Garonnais n'ont pas besoin, refusons de payer pour les Toulousains et les Parisiens.
Disons non à ce gaspillage.

Soutenons le seul candidat qui propose une alternative plus économique (de 6 millards), plus écologique.
Votons pour JP Damaggio .   le 10 juin 2012


profession-de-foi-finale.pdf



Créé avec Créer un site
Créer un site