Pour être cohérents et crédibles, nous nous devions d'avoir des propositions alternatives.
 
Voici quelques idées que nous essayons de promouvoir sans grand succès auprès du monde politique.
 
Notre projet consiste d’une part à demander une enquête indépendante portant sur l’utilité d’une LGV, sur le rapport coût/gain escompté et sur la capacité des voies existantes à supporter un accroissement du trafic avec des trains plus rapides.
 
D’autre part, notre projet vise à défendre et à promouvoir l’utilisation du TGV par la réhabilitation et l’aménagement des voies existantes.
 
Nos propositions ne présentent que des avantages:
 
- Gain de temps par rapport à la situation existante. Nous escomptons un gain de 1h30 en passant par la ligne POLT (en passant par Toulouse /Limoges/Orléans ) et 1h30 lorsque la ligne Bordeaux Tours sera réalisée (en passant par Bordeaux).
 
- Absorption d’un surcroît de voyageurs liée au transfert air/train ou route/train, sans difficultés particulières puisque la ligne actuelle est sous utilisée.
 
- Limitation des Gaz à Effet de Serre  et économies d'énergie car l’énergie dépensée par la vitesse augmente exponentiellement (au carré de la vitesse).
 
- Le fait de faire passer les trains par des lignes existantes permettraient à tout le monde de bénéficier de l’ensemble du réseau ferré sans détours ou avoir à prendre son véhicule pour se rendre dans les gares déportées.
 
- Notre projet évite de défricher et de détruire plus de 2000 hectares et évite de construire une nouvelle voie au milieu de la nature.
 
- Les habitats de certaines espèces animales en voie de disparition seraient conservés (cistudes, amphibiens, papillons, chauve-souris,....) de même pour la flore (tulipes, fritillaires, orchidées,...)
 
- La quiétude de toutes les espéces animales sauvages serait préservée.
 
- Nos propositions  évitent tous les effets négatifs sur les habitats humains (expropriations, destructions de maisons, perte de valeur des biens non compensés, déménagements,…)
 
- Cela évite également les nuisances telles que le bruit, le désagrément du chantier qui va durer des années, les détours, les pertes de temps,…
 
- Cela évite les coupures et la continuité dans le paysage.
 
- Notre projet est beaucoup plus économique en termes financiers, de 3 à 4 fois moins cher. Le coût des travaux ne correspondrait qu’à la part de l’état. Les collectivités n’auraient plus à emprunter sur 40 ans.
 
- Notre projet est créateur d’emploi, puisque les salariés travailleraient à l'aménagement des voies existantes. Ceux non affectés à la construction de la ligne (si le budget initial était maintenu) pourraient construire des logements sociaux, pourraient construire et améliorer les établissements scolaires, des maisons de retraite, des établissements spécialisés liés au handicap, renforcer les digues là où il y en a besoin, améliorer les débits des cours d’eau pour éviter certaines inondations,….
 
- Les lignes existantes seraient mises aux normes, notamment par la suppression des passage à niveaux et par la mise en place d’une signalétique moderne. Le réaménagement permettrait également d'attébuer les nuisances visuelles et sonores des personnes actuellement impactées.
 
- Notre projet serait plus écolo, puis qu’il éviterait l’arrachage des forêts, les agriculteurs garderaient leur outil de travail, le bilan carbone serait largement supérieur à celui de RFF.
 
- Garder les gares au centre ville éviterait beaucoup de tracas aux personnes âgées ou à mobilité réduite, cela ralentirait le rythme de suppression des dessertes.
 
- L’aménagement de la ligne POLT répondrait à la demande de tous les usagers pour lesquels rien n’est envisagé (Cahors, Brive, Limoges,…)
 

Tous ces point auraient mérité des développements, et nous aurions aimé discuter de ces considérations générales dans un débat que les élus et RFF nous refusent. La concertation de 2005 n'a été qu'une mascarade et un simulacre de débat public, organisé de manière à ce que personne ne se sente concerné.
L'information donnée à cette époque-là, (comme l'information actuelle d'ailleurs) n'est diffusée que par le clan des Pro TGV qui détiennent, le pouvoir, l'argent et les médias.
Il nous a semblé que par rapport au projet imposé par quelques élus, nos propositions bénéficieraient à un plus grand nombre d'usagers, minimisent les coûts et les nuisances, préservent l'environnement,  la dignité et le respect des populations, protègent la flore et  la faune tout en maintenant notre cadre de vie et l'emploi existant dans nos campagnes.
 
Quand le débat s'ouvrira t-il enfin ??? Les décideurs passeront-ils en force une fois de plus sous couvert de slogans ou de verbiage maintes fois répétés tels que projet d'intérêt général, développement économique, désenclavement, développement durable,....
En quoi notre projet serait-il inférieur ?
Nous attendons des réponses.

 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site